Editorial

Un thème s’impose avec évidence pour ce rendez-vous incontournable des cinémas africains en ville de Lausanne : Histoires. C’est avant tout l’histoire de ce festival qui a la volonté d’offrir une vitrine à la création cinématographique d’Afrique. Grâce à une variété considérable de longs et de courts métrages, le festival a réussi à montrer la grande diversité de regards et d’identités des cinémas africains. Pendant ces dix années, l’accent a toujours été mis sur le dynamisme et les mutations des sociétés africaines. L’histoire du Festival cinémas d’Afrique – Lausanne ne se résume pas au cinéma, c’est aussi une mise en lumières d’autres expressions artistiques. La littérature, la photographie, la musique, la danse, la peinture.

Ce festival a vécu grâce aux soutiens indispensables de nombreux partenaires: la Ville de Lausanne, l’État de Vaud, l’Organisation Internationale de la Francophonie, la Fondation Sandoz et la Loterie romande, pour ne citer que ceux-là. On pense aux bénévoles pour leur dévouement, aux artistes qui ont su nous honorer de leur présence pendant toutes ces journées de rencontres et enfin au public toujours nombreux et enthousiaste.

Le Festival cinémas d’Afrique – Lausanne, c’est dix ans d’innovations, de découvertes, d’échanges, de débats, de sourires, d’émerveillements, d’indignations, d’espoirs...
Le Festival cinémas d’Afrique – Lausanne s’impose peu à peu comme une référence pour la culture africaine en Suisse avec un regard toujours plus affûté sur ce continent passionnant.

Association Afrique cinémas

Le mot du syndic

La Ville de Lausanne est à nouveau particulièrement fière de soutenir la 10e édition du Festival cinémas d’Afrique, pour le plus grand bonheur du public, fidèle chaque année à ce rendez-vous unique de la vie culturelle lausannoise.

Dix ans d’expériences cinématographiques innovantes et passionnantes, mais aussi dix ans de travail inlassable pour l’équipe du Festival : au nom de la Ville de Lausanne, je tiens à remercier l’ensemble des personnes, dont bon nombre sont bénévoles, de la qualité du travail réalisé. Chaque année, la programmation remarquable de talents et d’originalité témoigne de la diversité de la production cinématographique africaine. Il s’agit là, pour les spectateurs lausannois ou venus d’ailleurs, d’une opportunité exceptionnelle de se plonger dans un univers riche et inédit, et de découvrir le talent des cinéastes sélectionnés.

La Ville de Lausanne a tenu à saluer cette 10e édition par un renfort supplémentaire à la manifestation. Je tiens à souhaiter plein succès au Festival cinémas d’Afrique qui incarne de manière durable le rayonnement culturel international dont bénéficie notre ville, en lien également avec d’autres institutions culturelles, telle la Cinémathèque suisse. La capacité de collaboration des acteurs culturels lausannois est l’une des grandes forces de la vie culturelle de notre cité et permet la réalisation de magnifiques projets. Longue vie au Festival cinémas d’Afrique.

Daniel Brélaz
Syndic de Lausanne